Chronique | La Ligne | J.D. Horn


La Ligne
J.D. Horn

Édition : Amazon Crossing

344 Pages

Fantastique

____________________ 

Résumé:


          Savannah : une perle, un trésor du vieux Sud, une ville de toute beauté au passé riche et pittoresque. D’aucuns affirment que la magie y règne...

          Aux non-initiés, Savannah ne montre que sa face éclairée, ses manières raffinées. Mais ceux qui la connaissent bien savent voir au-delà du décor colonial et des charmants attraits de la petite bourgade. Il s’y dissimule en effet un monde où la sorcellerie fait sa loi, où le Hoodoo sème la terreur et où les esprits reviennent hanter les vivants. Mercy Taylor ne connaît que trop bien le visage surnaturel de Savannah car elle appartient à l’une des plus puissantes familles de sorciers du Sud.

          Et pourtant, Mercy ne possède aucun pouvoir magique. Bien qu’elle ait grandi dans l’ombre de Maisie, sa charismatique et talentueuse sœur jumelle, elle s’en est toujours accommodée. Mais un jour, le brutal assassinat de la matriarche des Taylor laisse un grand vide dans les soubassements mystiques de Savannah, et Mercy se retrouve plongée au cœur d’un mystère qui menace de détruire sa famille... et de libérer les forces obscures que les sorciers Taylor s’efforcent de contenir depuis des générations.


____________________ 

Mon Avis:


          Je pense que l'on sera d'accord pour dire que ma passion pour les sorcières n'est plus à prouver. Et dans ma quête du livre de magie parfait - qui ne soit ni trop jeunesse, ou ne manquant de profondeur dans son univers - je tombais sur ce roman de J.D Horn: La Ligne. C'est tout d'abord Marine du blog et de la chaîne Marine's Book - petit coucou si tu passes par là - qui m'en avait fait un éloge et qui m'avait clairement donné envie de le découvrir. Et c'est donc avec une grande impatience de le lire que je l'ai reçu quelques temps plus tard, en apprenant que j'avais gagné le concours qu'elle organisait. Oui, il m'arrive de temps en temps d'avoir de la chance ahah.
          
          Je décidai donc de découvrir ce roman à l'occasion de la saison Automnale - car on est tous d'accord pour dire que l'Automne est la saison parfaite pour se plonger dans une histoire de sorcellerie - et le sélectionnait même pour ma vidéo spéciale Hallow'Books sur ma chaîne. Et je dois vous dire que je n'ai pas été déçue. La sorcellerie se mêle parfaitement aux paysages de Savannah, et c'est avec grand plaisir que je faisais la découverte de la famille Taylor et de leur histoire.
          Pour ce qui est de la couverture, je ne l'ai pas trouvé particulièrement originale, et même si elle est plutôt jolie, je dois dire que je suis tombée en amour pour les éditions VO: tant pis !

          Mais l'histoire en vaut, je pense, vraiment la peine. J'ai beaucoup aimé rencontrer Mercy Taylor et toute sa famille au pouvoir plus qu'important. Alors que Mercy n'a hérité d'aucun pouvoir, sa sœur jumelle, Maisie, elle, est reconnue pour être la plus jolie et talentueuse des jeunes sorcières de son clan. Après tout, Mercy s'en accommode plutôt bien - malgré l'envie de toucher du doigt cette magie - et tente de vivre sa vie le plus normalement possible. Bien sûr, c'était sans compter le meurtre de sa tante, la sorcière la plus puissante et influente du clan Taylor.
          C'est à partir de ce moment que l'histoire bascule pour commencer dans un accès de violence. Parce que ce roman, qualifié de jeunesse, est aussi ponctué de certaines scènes violentes, parfois graphiques, qui rendent le tout beaucoup moins naïf comme pourraient l'être d'autres romans du genre. Et j'ai beaucoup aimé cet aspect à la fois jeunesse, mais qui tend à évoluer vers quelque chose de plus sombre, peut être plus adulte. D'ailleurs, ce roman ne rentre pas dans la catégorie du Young-Adult mais bien du New-Adult, puisque les personnages sont âgés de 20ans et les problématiques un peu différentes de celles d'un YA classique. J'ai d'ailleurs apprécié de m'identifier à un personnage de mon âge: c'est quelque chose de rare quand en littérature jeunesse les personnages tournent aux alentours des 16-17 ans.  

          Mais en plus de ce fond plutôt  sombre, j'ai apprécié rentrer dans une histoire où la magie est à la fois prédominante et paradoxalement discrète. La magie est présente tout autour de notre personnage principal sans qu'elle puisse la toucher, l'utiliser. Ce qui fait, finalement, que l'on parle beaucoup de magie sans qu'on puisse réellement en voir les conséquences. C'est aussi ce qui rend l'histoire autant intéressante. C'est un livre de sorcellerie, oui, mais c'est peut être bien plus que ça. 
          Ce premier roman, comme beaucoup de premiers tomes, sert véritablement de base à l'univers. Il expose les personnages, mais également tout le background, la mythologie qui se cache derrière cette histoire de famille et de Ligne à protéger. Et j'ai trouvé ça vraiment chouette. C'est une introduction qui ne manque pas de piquant et de surprise. J'ai beaucoup aimé cette histoire de Ligne mise en place pour protéger le monde de la venue des démons, anciens maîtres des sorciers. L'auteur met en place une mythologie petit à petit, à coup de petits indices, phrases disséminées à travers toute l'histoire: et ça marche. Notre curiosité est piquée et nous n'avons plus qu'une seule solution pour l'assouvir: terminer le roman et lire la suite. 
          J'ai également apprécié l'apparition d'une autre forme de magie/non magie. Je m'explique. Je rejoins sur ce point, ce que je disais un peu avant  sur le fait que la magie, pourtant omniprésente, se fait discrète. En parallèle de la puissance des sorciers Taylor , se trouve une autre forme mystique qu'est le Hoodoo - sorte de Vaudou que l'on retrouve généralement à la Nouvelle Orléans. Le personnage qui incarne cette forme de magie n'est autre qu'une vieille femme - Mère Jilo - ne possédant aucun pouvoir, et pourtant. Elle parvient tout de même à l'utiliser d'une manière plus ou moins explicitée. Mais c'est un point vraiment intéressant: le parti pris qu'a pris l'auteur d'écrire un livre sur des sorciers tout en occultant la magie, ne l'exploitant finalement pas autant que l'on aurait pu le soupçonner à la base. Et nous voilà pourtant embarqués dans une véritable histoire de magie: on n'en ressent pas le manque pour autant.
          Petit bémol tout de même pour le gros de l'action qui se situe finalement qu'à la fin du roman. Tout se précipite. Et même si j'ai beaucoup aimé la fin - sauf quelques détails que j'ai trouvé un peu absurdes ou superflus - on peut peut-être y voir ici un  déséquilibre au niveau du rythme. Cependant, je pense que c'est aussi contrebalancé par les nombreux retournements de situations qui nous font faire face à une fin que l'on n'attendait pas. Et ça, c'est chouette ! 

          Les personnages sont plutôt bien construits - certains plus que d'autres - et on aime à se questionner sur la confiance qu'on accorde à chacun. Dit-il la vérité ? Est-ce qu'on peut vraiment lui faire confiance ? J'ai confiance en elle... Vraiment ?  Autant de questions laissées en suspend à la fin du roman. Car oui, ce n'est pas en terminant ce premier tome que vous aurez les réponses à toutes vos questions. 
          J'ai beaucoup aimé le personnage principal, Mercy. C'est une fille qui nous permet de nous identifier facilement. Elle nous donne une vraie leçon sur le fait de se sentir différent des autres sans pouvoir y faire quelque chose. Pourtant la fin du roman nous permet de nous questionner: êtes vous réellement si isolée, si différente ? Êtes vous vraiment seule ? Je trouve ce point intéressant, et j'ai également apprécié sa relation avec sa sœur jumelle Maisie.
          Je dois dire que j'ai moins appréciée sa sœur, même si je me suis surprise à plusieurs reprises à ressentir de la peine pour cette jeune fille. La charge qu'elle a sur les épaules depuis petite. Son envie d'être normale. Elle tient une réflexion plutôt intéressante, et certains évènements vous poussent à vouloir en savoir plus sur ce personnage particulier - Pas de spoiler ici, promis.
          Je finirai par les deux personnages masculins les plus importants de ce roman: Peter, le petit ami de Mercy et Jackson, celui de Maisie.  Je dois avouer que, malgré que Peter soit attachant, j'ai eu du mal à lui trouver une réelle utilité. Il est là, mais sans prendre une quelconque importance durant tout le récit. Je pense, au vue de la fin du roman, qu'il prendra plus d'importance par la suite, et j'espère réellement qu'il ne restera pas à l'écart de l'histoire, ce serait un peu dommage. Pour le personnage de Jackson c'est un peu différent. On s'attend certaines choses à l'arrivée de ce garçon, mais toutes nos attentes sont finalement inaccomplies. Il a un côté à la fois très intéressant mais aussi superflu. J'ai trouvé certaines révélations à sont égard à la fois intrigantes et difficiles à prendre au sérieux. C'est vraiment un ressenti en deux temps, et je n'arrive pas vraiment à me faire un avis sur ce personnage. 
          En réalité ce sont les personnages féminins qui ont une place centrale dans ce roman. Elles sont toutes complexes, bien construites, mais surtout fortes. C'est d'ailleurs intéressant dans le sens où l'auteur est un homme et non une femme. Je trouve que c'est vraiment un point fort de son roman.

          J'ai trouvé l'écriture typique du genre: fluide, facile à lire et qui se lit surtout rapidement. On ne rencontre aucun problème majeur dans sa lecture, tout coule du début à la fin, et c'est aussi un point fort: on le dévore sans aucune pause ou indigestion littéraire. La simplicité a parfois du bon, et pour La Ligne, ça marche.  

____________________ 

En Bref :


          Un roman surprenant qui m'a beaucoup plu. J'ai été envoutée par les charmes de Savannah et toute la magie qui y règne. Le mystère est présent du premier au tout dernier mot, et on est réellement poussés à découvrir la suite. Certains indices nous promettent une suite géniale pour peu que l'on retrouve cette ambiance si particulière.
          Des personnages aussi attachants qu'intrigants et des retournement de situations qui vous retournent le cerveau. On ne sait plus à qui accorder sa confiance, et notre lecture se transforme presque en enquête: qui cache quoi, et pourquoi ? 
          En bref, un roman qui vous envoutera malgré quelques bémols à noter dont un déséquilibre du rythme et des détails ou personnages parfois superflus à l'histoire.

           Faites attention au Hoodoo qui règne et aux esprits qui rodent, La Ligne vous attend...



" Si on considère bien les choses, les mensonges sont plutôt simples C'est la vérité qui est compliquée."


____________________
 Ma note : 16,5/20 Très Bonne Lecture

Share this:

CONVERSATION

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire