Chronique | La 5ème Vague, Tome 2: La Mer Infinie | Rick Yancey


La 5ème Vague, Tome 2 : La Mer Infinie
Rick Yancey

Édition: Robert Laffont
Collection: R
401 Pages
Science-Fiction

____________________ 
Résumé: 

     Comment débarrasser la Terre de ses sept milliards d'habitants ? Retirez aux hommes leur humanité...

      Cassie Sullivan et ses compagnons ont survécu aux quatre premières vagues destructrices lancées par les Autres. Maintenant que l'espèce humaine a été presque entièrement exterminée et que la 5e Vague déferle sur la planète, le groupe se trouve face à un choix : se préparer à affronter l'hiver en espérant le retour rapide d'Evan Walker, ou se mettre en quête d'éventuels survivants avant que l'ennemi ne referme sur eux son impitoyable piège.
     Personne ne peut prédire à quels abîmes de cruauté les Autres sont prêts à s'abaisser, ni à quelles hauteurs l'humanité saura se hisser. La bataille finale ne fait que commencer...
      Ils connaissent notre manière de penser.
      Ils savent comment nous exterminer.
      Ils nous ont enlevé toute raison de vivre.
     Ils viennent maintenant nous arracher ce pour quoi nous sommes prêts à mourir.

____________________
Mon avis:

 [ Attention, Risque de spoilers si vous n'avez pas lu le 1er tome ]

     Tadaaam, aussitôt acheté, presque aussi tôt lu ! Après mon coup de cœur pour le premier tome de La 5ème Vague - voir ma précédente chronique ici - j'avais très envie de continuer cette saga. J'ai donc vite craqué et j'ai filé l'acheter en librairie. Et je dois dire, que lorsque je l'ai eu dans les mains, j'étais du genre toute excitée haha !
     L'objet livre est une nouvelle fois vraiment, vraiment joli. Sa couverture nous plonge dans l'ambiance du livre, et rend tellement bien sur la bibliothèque ! Son titre tout en surbrillance et ses couleurs métallisées rendent le livre attirant à l’œil et ses pages noires, tout comme dans le premier tome, rendent la lecture d'autant plus agréable. J'adore retrouver un prologue écrit blanc sur noir, et chaque parties séparées par ces même pages noires. Un vrai plus pour le roman, car on ne va pas se mentir, l'esthétique du livre compte quand même beaucoup.
     On retrouve dans ce tome les personnages que nous avions laissé: Cassie, Sam, Ben, Ringer, Poundcake, Dumbo et Teacup , cloîtrés dans un hôtel miteux à côté de ce qu'il reste de la base militaire Camp Heaven. Cassie attend le retour d'Evan Walker, lui qui lui avait promis de la retrouver coûte que coûte. Ben, blessé, cherche quant à lui une solution de rempli vers un endroit plus sécurisé pour le groupe.
     Ce tome deux se trouve être bien différent du premier, dans la mesure où celui-ci est beaucoup plus tourné vers la psychologie des personnages, plutôt que centré sur l'action principale. On y retrouve toute une dimension beaucoup plus personnelle finalement et j'ai vraiment aimé cette nouvelle facette de l'histoire.
     L'histoire en elle même, l'intrigue, n'avance que très peu dans ce tome. On retrouve une temporalité donc plus détaillée que dans La 5ème Vague mais je n'ai pas du tout eu l'impression que cela trainait en longueur, bien au contraire. On ne s'ennuie pas une seule seconde, on s'intéresse d'avantage à ce que ressentent nos personnages, à comment ils vont pouvoir se sortir de leur situation, aux Autres etc. 
     Quelques questions laissées en suspend dans le premier tome nous sont explicitées ici, malgré que ces réponses soulèvent en réalité beaucoup plus de questions. J'ai aimé en apprendre d'avantage sur les Silencieux, et le pourquoi de leur invasion, même si le mystère qui entoure toute cette histoire reste encore bien trop épais - vous savez, comme le brouillard un matin d'hiver: vous pensez en être arrivé au bout et il réapparait quelques mètres plus loin... Non, je ne suis vraiment pas douée pour les métaphores haha !
     J'ai trouvé quelques passages vraiment intéressants, comme l'histoire de Poundcake, ou encore l'arrivée d'une nouvelle ennemie du nom de Grâce qui renouvelait un peu l'histoire tout en laissant la possibilité à Rick Yancey de développer d'autant plus la dimension psychologique de l’œuvre. 
    Cependant, quelques petits bémols sont à noter, notamment l'histoire entre Cassie et Evan qui m'a parue un peu oubliée dans cette suite. J'ai trouvé qu'elle perdait en intensité et c'est tellement dommage ! Il y a également le fait que certains nouveaux personnages nous apparaissent pour finalement disparaître à la fin du livre. Encore une fois c'est dommage dans la mesure où ils auraient pu apporter un plus au roman ! Mais sait-on jamais, Rick Yancey peut nous réserver beaucoup de surprises pour le tome final de la saga *Soupir d'espoir* haha.

     J'ai pris plaisir à retrouver nos personnages dans La Mer Infinie, chacun confronté à sa propre conscience. On retrouve une Cassie ébranlée, perdue, face à un Evan disparu et à son petit frère devenu soldat. Mais je l'ai trouvé un peu effacée dans ce tome. Pourtant elle est bien là, mais je ne sais pas. J'ai eu l'impression qu'elle était moins importante, pour mon plus grand désarroi, moi qui l'avait adoré dans le tome un. C'est également le cas pour notre Evan international que l'on voit que très peu.
     On retrouve aussi un Ben affaibli et touchant. On voit apparaître une volonté forte, qui le pousse à être le leader de l'équipe mais on perçoit aussi quelques faiblesses qui transpercent la glace. A chaque nouvelle perte j'ai eu l'impression de le voir sombrer dans ses ressentiments et je pense que le tome suivant lui permettra de prendre de l'ampleur et de complexifier son personnage.
     Le personnage qui prend le plus d'importance ici, c'est Ringer. Toute la deuxième partie du roman lui est consacrée et un changement majeur lui promet d'être mise encore plus en avant par la suite. J'ai toujours un peu de mal avec ce personnage même si elle me paraît intéressante. Son caractère a un peu de mal à passer mais certains de ses passages dans ce tome m'ont beaucoup plu. Mais j'ai également trouvé quelques longueurs dans ses parties, notamment la toute dernière. Certaines scènes la concernant sont vraiment fortes - et vivement l'adaptation cinématographique, qui risque de vraiment donner pour le coup - mais d'autres m'ont parues un peu moins compréhensibles, plus floues, et parfois j'avais juste hâte de passer à la partie suivante.

     L'écriture est toujours aussi plaisante. Le vocabulaire familier qui ponctue les phrases de Cassie m'avait manqué et j'ai encore une fois accroché aux différents points de vues abordés par chaque partie. Seule la dernière partie de Ringer m'a un peu moins convaincue. J'ai eu parfois l'impression qu'on avait une surabondance de vocabulaire, notamment scientifique, qui n'était pas vraiment utile à l'histoire et qui, au contraire, la rendait plus "brouillon" ou en tout cas moins compréhensible - Comment ça je suis une quiche en science ? haha !
     J'ai trouvé aussi qu'il y avait parfois des redites, comme l'expression "Mer infinie" qu'on retrouve plusieurs fois dans le tome, ou encore dans l'histoire même entre Cassie et Evan. Le "bonjour/au revoir/bonjour/au revoir" commence un peu à tourner en rond, j'espère vraiment que Rick Yancey réussira à nous renouveler tout ça - même si je n'en doute pas *Re soupir d'espoir* !

____________________
 En Bref:

     Une suite vraiment intéressante, avec une dimension psychologique beaucoup plus développée que l'histoire même. J'ai adoré ce livre qui se lit aussi rapidement que le premier, et l'écriture de Rick Yancey est toujours aussi efficace malgré quelques points un peu moins convaincants.
     Une histoire toujours aussi rythmée par les différents points de vues, des réponses, des révélations, mais aussi beaucoup de nouvelles questions. Une Cassie et un Evan laissés un peu de côté, mais une Ringer beaucoup plus présente. En bref, des hauts et des bas mais un roman haletant qui nous donne encore plus envie de découvrir le tome 3: The Last Star !

____________________
 Ma note : 16,5/20 Très Bonne Lecture

 








 

Share this:

CONVERSATION

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire