Chronique | Le Détour | S.A. Bodeen

Le Détour
S.A. Bodeen

Édition : Michel Lafon

249 Pages

Thriller

____________________ 

Résumé:


          À 17 ans, Livvy Flynn est LA romancière à succès d’une série fantastique pour adolescents.
Un jour comme les autres, elle prend sa voiture pour se rendre à un atelier d’écriture loin de chez elle.
           Mais il suffit d’une mauvaise indication du GPS, d’une seconde d’inattention sur une route cabossée, et c’est l’accident…
Lorsqu’elle reprend conscience, Livvy découvre avec horreur qu’elle est emprisonnée dans la cave d’une ferme, au milieu de nulle part. Ses ravisseuses, une mère et sa fille désaxée, lui en veulent pour une raison qu’elle ignore.
           Livvy comprend vite qu’elle a peu de temps pour sortir de ce piège fatal.


____________________ 

Mon Avis:



         Je remercie les éditions Michel Lafon de m'avoir gentiment fait parvenir ce roman.



          Le Détour est un thriller jeunesse qui m'a été proposé par les éditions Michel Lafon. Dès le résumé, on se plonge dans une histoire semblable à Misery de Stephen King, et autant vous dire, qu'ayant adoré l'adaptation cinématographique de ce dernier, je ne pouvais qu'être impatiente de lire ce nouveau roman. Malheureusement, c'est avec une grande déception que je ressors de ma lecture qui était bien loin de Stephen King. 



          Tout d'abord, parlons de l'histoire. On retrouve bien évidemment une ressemblance à Misery dans la trame générale: une auteure à succès victime d'un accident de voiture se fait séquestrer par une femme dont on ne connaît pas l'identité. Et la ressemblance s'arrête ici.
          J'ai trouvé cette histoire, bien qu'intéressante, bien trop prévisible mais également comportant certaines incohérences, et ce dès le contexte général de l'histoire. Nous avons une héroïne de 17ans qui est auteure d'une trilogie à succès... Une trilogie. Alors je suis d'accord, certaines personnes sont pourvues d'un talent inné pour l'écriture, je ne peux pas le nier. Mais de là à avoir écrit, mais surtout publié, pas un mais trois livres... Permettez-moi d'en douter. Si on calcule, imaginons qu'elle mette un an à écrire un livre: son tout premier roman serait sorti alors qu'elle était âgée de 15ans, ce qui nous ramène à  14 ans pour son écriture. Je ne sais pas pourquoi, mais cela m'a gêné d'une certaine façon. Si encore son niveau de langage était adéquate, je lui accorderai le doute. Ici, son niveau de langue mais également son manque de maturité, ne m'ont pas permis de trouver cette histoire de trilogie  très crédible. Mais vous me direz que ce n'est qu'un détail, et c'est aussi très vrai que l'on peut apprécier sa lecture en passant outre ce point.
          Malheureusement, ce n'est pas le seul point négatif que j'ai trouvé à ma lecture. Durant le roman, nous en apprenons plus sur notre héroïne,  et notamment sur son enfance. Ces passages sont censés nous donner une image plus positive de cette jeune fille qui parait au premier abord (et même au dernier abord d'ailleurs) plutôt pédante, et quelque peu antipathique. Et bien c'est loupé pour moi. Oui, ces passages sont parfois émouvants, et aborde un thème grave et important: le harcèlement scolaire. Mais je ne comprend pas en quoi cela justifierai le comportement de Livvy. En fait, je n'ai pas vraiment compris où l'auteur voulait en venir. J'ai trouvé que cela faisait une coupure dans l'histoire sans vraiment donner un  sens ou un certain but final.  
          Un autre point négatif: la prévisibilité des évènements. Aucun spoiler ici, je vous rassure, mais si jamais vous êtes tentés par ce roman, soyez prévenu: toutes les grandes révélations sont en réalité très prévisibles, et parfois même dès le début du livre. Il n'y a rien qui nous surprend, rien qui nous fait dire: "ouah, l'auteure m'a bien eue !" Et pourtant j'attendais un retournement de situation jusqu'au dernier mot, jusqu'à la dernière phrase. Mais non. Rien de vraiment surprenant. Et c'est tout de même très dommage pour un thriller dont le but premier est de surprendre. Vous n'êtes pas d'accord ?

          Passons maintenant aux personnages, et là encore, je n'ai pas vraiment de points positifs à relever. Le personnage principal, comme je le faisais remarquer, est antipathique, et a un caractère que je n'ai tout simplement pas supporté du début à la fin. J'accroche vraiment peu avec les personnages vaniteux, qui ne cachent rien d'autres au fond d'eux. Ici c'est un peu ça. Malgré une enfance qui fut difficile, je ne peux pas dire que Livvy cache quelque chose de bien profond. On ne l'identifie pas réellement à cette petite fille persécutée, comme si c'était deux personnages différents. Et j'ai trouvé vraiment dommage de ne pas voir un lien plus fort, quelque chose qui ferait passer ce personnage à quelque chose de plus profond. Certaines phrases que prononcent Livvy au début du roman m'ont révolté et je crois qu'elles sont restées trop ancrées pour que je puisse changer d'avis à son sujet. ,
          Je m'attendais à ce qu'elle change de personnalité durant son emprisonnement, qu'elle change de vision des choses. Mais non. Je n'ai pas vu de réel changement s'opérer dans son comportement, dans ses dires, ses pensées. Je pense donc que vous l'aurez compris: je n'ai vraiment pas accroché à ce personnage.

          Quand aux personnages secondaires, et bien... C'est à peu près la même chose. Je n'ai pas vraiment compris l'utilité de La Flûte, si ce n'est de torturer d'avantage Livvy - ce qui est louable pour une tortionnaire, on est d'accord. Mais ce n'est pas non plus elle qui fait avancer quoi que ce soit. Sa mère, elle, se devait d'être plus intéressante: c'est elle qui planifie cet enlèvement, elle qui demande des comptes à notre jeune fille bien aimée. Et je n'ai pas pu m'abstenir de faire un parallèle avec ce cher Stephen King et son roman Misery. 
          Ici, nous sommes plutôt face à une pâle copie  d'Annie Wilkes. Son caractère changeant est en adéquation avec le personnage de Stephen King - étant une sorte d'hommage, j'ai trouvé ça plutôt chouette - mais encore une fois, ici il manque de quelque chose. J'ai l'impression que l'auteure ne va pas au bout des choses. Son caractère n'est pas assez fort, ou pas assez poignant, ou encore pas assez fragile. Elle reste en surface d'un caractère qui aurait pu être beaucoup plus intéressant
          Même la raison de l'enlèvement reste vague. Je ne l'ai d'ailleurs pas trouvé réellement crédible, et cela manquait de conviction.

         Je finirai par l'écriture, qui encore une fois - vous allez me dire que j'abuse mais je vous jure que je ne l'ai pas fait exprès - ne m'a pas vraiment convaincue. J'ai trouvé le style peut être trop jeunesse pour un thriller.
          Mais je finirai tout de même par une pointe de positif: cette écriture permet une lecture très rapide du roman, et c'est plutôt chouette.

____________________ 
En Bref :

          Un roman qui est loin de m'avoir convaincue. Une quatrième de couverture qui nous promettait des frissons à la Stephen King et un contenu qui se révèle bien trop prévisible pour un thriller à la hauteur
          Le personnage principal n'arrange pas la situation avec un caractère parfois au bord de l'exécrable et des répliques qui m'ont fait plus d'une fois lever les yeux au ciel. Les "méchants" ne m'ont pas aidé à aimer d'avantage ce roman qui m'a laissée sur ma faim.
           C'est donc une lecture qui ne m'a pas réellement captivée même si ma note ne se révèlera pas si catastrophique. Je veux lui accorder le bénéfice du doute. Peut être que Le Détour n'était pas fait pour moi, mais peut être le sera-t-il pour vous ? En tout cas je suis très curieuse d'avoir vos avis sur votre lecture si jamais vous aussi vous l'avez découvert !



____________________
 Ma note : 9/20 Mauvaise Lecture

Share this:

CONVERSATION

4 commentaires:

  1. Merci pour ta chronique , je crois que je ne vais pas le lire même si la couverture m'attirer

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais de rien :) Après, je pense qu'il faut aussi se faire son propre avis, si l'histoire te disais alors tu peux essayer de tenter, te le faire prêter ou aller en bibliothèque :) Je sais que ma chronique est un peu véhémente à son égard (c'est le moins qu'on puisse dire haha), je sais aussi que j'ai vu plusieurs avis beaucoup plus positifs sur internet :) Alors on ne sait jamais ?

      Supprimer
  2. A éviter: cousu de fil blanc dès le début, personnages sans grande consistance. Ecrire un bon Thriller n'est pas donné à tout le monde de toute évidence!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On est d'accord, je n'ai vraiment pas adhéré à ma lecture non plus, mais il faut de tous les goûts :) !

      Supprimer