Chronique | "L'amour c'est brouillon, c'est compliqué, et c'est une erreur de refuser sa magie aléatoire."


Ma note: ★★★★☆ Très Bonne Lecture

____________________________
 Résumé:
          Voilà cinquante ans qu’une guerre nucléaire a décimé la population mondiale. Un groupe de survivants d’une dizaine de milliers de personnes a fini par se former, et ce qui reste des États-Unis d’Amérique s’est choisi un président. Mais des deux familles qui se sont affrontées pour obtenir le pouvoir, la mienne a perdu. Aujourd’hui, les fils et les filles des adversaires d’autrefois sont contraints de s’épouser, chaque année, lors d’une cérémonie censée assurer l’unité du peuple. 
          J’ai seize ans cette année, et mon tour est venu.
         Je m’appelle Ivy Westfall, et je n’ai qu’une seule et unique mission dans la vie : tuer le garçon qu’on me destine, Bishop, le fils du président. Depuis ma plus tendre enfance, je me prépare pour ce moment. Peu importent mes sentiments, mes désirs, mes doutes. Les espoirs de toute une communauté reposent sur moi. Le temps de la rébellion approche…
          Bishop doit mourir. Et je serai celle qui le tuera.
          Née pour trahir et faite pour tuer… Sera-t-elle à la hauteur ? À la fois histoire d’amour torturée, thriller psychologique et dystopie cruelle, The Book of Ivy vous entraîne dans un compte à rebours haletant dont vous ne sortirez pas indemnes. 

____________________________

           Depuis la saga Hunger Games, je peux dire que les dystopies et moi c'est une grande histoire d'amour. Ma dernière lecture dystopique remontait déjà à loin car j'avais décidé de faire une pause dans les sagas littéraires, mais The Book of Ivy m'avait tout de même interpellée et j'avais craqué au beau milieu du rayon SF de ma librairie. Il faut dire que je suis assez faible niveau volonté quand il s'agit de livres... Mais n'est-ce pas le cas de tous les lecteurs ?? Bref, je l'ai acheté et l'ai exposé dans ma bibliothèque. Ce n'est qu'il y a quelques jour que je me suis dis qu'il était temps de renouer avec mes vieux amours et que j'ouvrais ce livre plein de promesses. Et je peux vous dire que ça fait du bien de retourner, ne serait-ce que le temps d'un livre, dans sa zone de confort.

          The Book of Ivy est, je trouve, un peu différent des autres dystopies, bien que le fond soi à peu près le même: après une guerre mondiale qui a décimé une grande partie (voir la quasi totalité) de la population, un gouvernement trop stricte menant une loi souvent injuste qui prive ses habitants de libre arbitre, et un héros ou dans ce cas là, une héroïne qui n'est pas d'accord et qui commence à vouloir se rebeller contre tous ces abus. Bien qu'il y ai tout ça, j'ai adoré découvrir toute une réflexion un peu plus complexe. Une réflexion autour de l'amour, qu'il soit filial ou sentimental. Que devrait-on faire passer en premier ? L'amour que l'on a pour sa famille ? L'amour que l'on ressent pour quelqu'un extérieur ? La loyauté est elle obligatoirement tournée vers la famille ? Ne peut-on pas ressentir quelque chose qui diffère de ce que ressentent nos proches sans pour autant les trahir ? Amy Engel nous pousse à nous questionner nous même sur la nature des sentiments et j'ai trouvé ça plutôt fort. Et oui, je suis une vraie romantique, parlez moi d'amour et me voila (presque) conquise haha !

          Je trouve les personnages bien construits, complets. Le personnage d'Ivy est fort en apparence mais cache en elle des sentiments beaucoup plus complexes et une fragilité qu'on ne soupçonnerait pas au début. On la découvre au fil des pages tout comme le personnage de Bishop apprend à la découvrir, lui aussi.

          Bishop, lui, est un personnage à qui on s'attache facilement. Lorsqu'on débute le livre, avec seulement le point de vu d'Ivy, on veut s'attendre à un personnage odieux, qui mériterait qu'on le tue pour le bien commun. Mais vous vous doutez bien que ce n'est pas le cas et Ivy l'apprendra bien assez tôt.
          Les familles respectives de nos deux protagonistes principaux sont loin d'être le modèle de stabilité qu'on attendrait de la part de dirigeants. Le président, qui n'est autre que le père de Bishop, et sa femme, ne sont pas des personnages qu'on pourrait qualifier d'attachants. Erin Lattimer est froide du début à la fin, pleine de rancœurs insurmontables. Le président, lui, est différent de sa femme. Bien que calculateur et ne pensant généralement qu'au pouvoir, j'ai l'impression qu'il veut le bien commun mais n'a malheureusement pas les bonnes méthodes. Pour la famille d'Ivy c'est un peu la même chose. Je n'ai pas réussi à accrocher avec ces personnages dès le début du roman. Le père d'Ivy a un objectif en tête qu'il ne perdra jamais de vu, à n'importe quel prix. Je n'aime pas ce genre de personnages, aveuglés par leur vengeance. Sa sœur Callie, quand à elle, suit aveuglément les désirs de son père. Le but du père est devenu le sien et rien ni personne ne lui feront changer d'avis. Des personnages à la fois frustrant et irritant que j'ai eu envie de frapper du début à la fin. La violence ne sert à rien contre des personnages fait de papiers ? Bon d'accord, mais avouez que ça serait un réel apaisement d'y parvenir. Non ?

          L'écriture d'Amy Engel nous embarque sans difficulté dans cet univers et surtout dans l'esprit de son personnage principal. Et ça, c'est vraiment cool. J'ai adoré cette lecture et je suis d'ailleurs frustrée de ne pas avoir encore de suite disponible en librairie. J'ai tellement hâte de découvrir un peu plus de ce monde post-apocalyptique et de retrouver les deux personnages principaux qui m'ont réellement touchés. Leurs rêves, leurs ambitions, leurs opinions etc. Qu'adviendra t-il d'eux ? Bref, vivement la suite !


____________________________

En Bref:
          Encore une lecture que j'ai tout simplement ADORE. Retourner dans sa zone de confort fais du bien et je n'ai toujours pas été déçue par la dystopie post-apocalyptique. Des personnages complexes, complets, attachants mais aussi contrariants. Un univers qui marche et qui vous semble réel à tout point de vu. Un histoire d'amour qui ne vous laisse pas indifférent. Prenez tout ça, mélangez bien et obtenez un roman que vous ne pourrez reposer avant d'avoir lu le tout dernier mot. Ivy sera t-elle à la hauteur ? C'est à vous de juger maintenant en plongeant dans ce livre sans une once d'hésitation. Ami amoureux de science fiction, de romance, de post-apocalyptique et j'en passe, je vous salue !

Share this:

CONVERSATION

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire