Chronique | Orgueil et Préjugés | Jane Austen

Orgueil et Préjugés

Jane Austen

Édition : Ültim
411 Pages
Classique
____________________ 
Résumé:

          Elisabeth Bennet a quatre sœurs et une mère qui ne songe qu’à les marier. Quand parvient la nouvelle de l’installation à Netherfield, le domaine voisin, de Mr Bingley, célibataire et beau parti, toutes les dames alentours sont en émoi, d’autant plus qu’il est accompagné de son ami Mr Darcy, une jeune aristocrate. Les préparatifs du prochain bal occupent tous les esprits…

           Jane Austen peint avec ce qu’il faut d’ironie les turbulences du cœur des jeunes filles, et aujourd’hui comme hier, on s’indigne avec l’orgueilleuse Elisabeth, puis on ouvre les yeux sur les voies détournées qu’emprunte l’amour...

____________________ 

Mon Avis:

          Orgueil et Préjugés : un roman classique dont j’avais beaucoup entendu parler, et en positif. Mais je n’avais jamais sauté le pas. Aujourd’hui je me demande bien pourquoi, même si je me demande : si je l’avais lu plus jeune, est-ce que j’aurais autant apprécié les subtilités de ma lecture ? Sûrement pas.
          Je peux déjà vous dire que je suis tombée amoureuse de l’édition Ültim, qui est juste super jolie : sa couleur pastel, son écriture raffinée et sa police d’écriture nous offre un véritable confort de lecture non négligeable. Et je dois dire que j’ai passé un agréable moment entre les pages de ce roman.

          Replongeons un instant dans le contexte de cette histoire. Nous sommes au 19ème siècle, période romantique, et nous suivons la vie quotidienne d’une famille bourgeoise : les Bennet. Alors oui, ne vous attendez pas à un roman sanglant, violent, ou qu’il y ait beaucoup d’action, vous serez aux plus près d’une grande déception. Mais ce roman a beaucoup plus à offrir qu’une scène d’action, qu’une grande bataille ou qu’une explosion nucléaire, il est bien plus profond que cela. Jane Austen nous dépeint un 19ème siècle bourgeois frivole et bien différent de notre 21ème siècle. C’est une véritable réflexion sur le statut de la femme et un vrai pied de nez à ce siècle.
          J’ai adoré me plonger dans une époque totalement différente de la mienne, avec des mœurs et des habitudes à l’antipode des miennes – parce que oui, il m’arrive très rarement de m’apprêter pour aller au bal organisé par le riche du coin. Puis à 22ans et non mariée, je serais déjà reniée par ma propre famille, et finirais vieille fille dans une petite maison mal chauffée. Pas vous ?
          Mais malgré un manque d’action dû à son genre littéraire : la romance du 19ème, l’auteur réussit le pari de ne pas nous ennuyer une seule seconde. Chaque chapitre nous donne envie de connaître la suite : va-t-elle tomber amoureuse de Mr.Darcy ? Va-t-elle envoyer bouler sa mère ? Va-t-elle s’enfuir avec ses livres ? Bref, un petit condensé d’émotions qui nous tient en haleine. Car les émotions, l’auteur nous en fait traverser : de la  joie, de la tristesse, de l’amusement, de l’étonnement, du désarroi… Tout un éventail s’offre à nous et complète notre lecture qui en devient plus riche encore.
          Les descriptions ne sont pas pesantes ici, bien au contraire. Elles nous aident à nous imaginer dans les moindres détails les lieux que nos personnages traversent et on est vite happés par les paysages naturels anglais qui donnent envie de voyager.

          Autre chose qui nous happe : la passion si particulière qui se développe entre Elizabeth, notre personnage principal et Marc Darcy, riche, mystérieux et surtout : antipathique. J’ai adoré suivre leurs réflexions mais aussi leurs évolutions au fil du roman. Pour les fans de romances ou les fleurs bleues invétérées, ce roman est fait pour vous ! 

          Mais le point fort d’Orgueil et Préjugés, ce qui lui donne beaucoup plus d’ampleur, c’est tout simplement sa modernité. Jane Austen a une conception très moderne du statut de la femme et nous offre des personnages féminins forts et indépendants en prenant le contre pied de son propre siècle. Elizabeth est le personnage indépendant par excellence : elle suit ses propres envies, ne se plie pas à une image prédéfinie par la société et a un caractère bien trempé. Son père le répète souvent : elle est intelligente, puis elle lit. Et pour l’époque c’est quelque chose de plutôt audacieux : les femmes intelligentes, instruites, faisaient peur. En ça on peut y voir une vraie critique de la société de l’époque. J’ai réellement adoré voir le contraste frappant entre une Elizabeth plutôt moderne, avec sa mère, archétype de la bourgeoise du 19ème n’ayant qu’une seule obsession en tête : marier ses 5 filles à de bons partis.

          Pour ce qui est des personnages, comme je le disais, j’ai beaucoup aimé Elizabeth mais beaucoup moins sa mère qui se montre agaçante, du début à la fin.
          Jane, la sœur aînée d’Elizabeth est également un personnage vraiment chouette. Je crois qu’on rêve toute de l’avoir comme sœur et de lui raconter nos petits tracas émotionnels. J’ai beaucoup aimé sa personnalité et son histoire toute en délicatesse avec M.Bingley. Beaucoup plus raisonnable que sa sœur, elle est la sagesse et la gentillesse incarnée.
          Les petites sœurs sont presque aussi agaçantes que la mère, et je n’ai pas beaucoup accroché à leurs histoires, mais heureusement pour nous : elles ne sont que mineures.
          Je finirai avec le deuxième personnage majeur de ce roman: Mr.Darcy. L’antipathique Mr.Darcy mais également le personnage le plus intriguant. On ne peut que détester ce personnage au tout début du roman. En réalité, ce que j’ai trouvé plutôt bien fait, c’est que l’on découvre petit à petit ce personnage, à travers le regard d’Elizabeth. On le perçoit  donc à travers ses émotions à elle, et on le voit évoluer petit à petit, à mesure qu’Elizabeth change de regard. J’ai vraiment adoré leur relation.

          L’écriture est un autre point fort d’Orgueil et Préjugés. Jane Austen à une plume vraiment belle qui vous emporte au milieu d’un tourbillon d’émotions différentes. Ses répliques peuvent être à la fois magnifiques comme tout à fait cinglantes lorsque cela s’y prête. La fluidité de lecture est indéniable, et malgré le vocabulaire d’époque, nous plongeons facilement dans l’univers des Bennet et ce, avec un plaisir non dissimulé.
          Un point particulier m’a interpellé : on passe de point de vue en point de vue parfois même au milieu d’une phrase. C’est un procédé que je n’avais, je crois, jamais vu, et ça m’a vraiment surprise. Mais c’est également quelque chose de très intéressant, c’est un peu comme si on espionnait une pièce, qu’on tournait autour et qu’on captait telle ou telle bribe de conversation – bon, si on était un voyeur et télépathe, le narrateur est omniscient… Mais quand même ! C’est super intéressant !

____________________ 
En Bref :

          Un roman datant maintenant de plus de 200 ans, mais qui marche toujours autant grâce à la modernité que Jane Austen inculque à son récit.
          Des personnages hauts en couleurs dont des femmes indépendantes qui nous permettent d’y voir une vraie réflexion féministe contre la société du siècle Romantique , rendent ce roman beaucoup plus intéressant. Il nous faut voir au-delà de la romance : Jane Austen ne laisse rien au hasard.
          L’écriture est particulière, mais je ne saurais dire si c’est une particularité de l’auteur n’ayant lu qu’un seul de ces romans. Mais, malgré le vocabulaire d’époque et le style plutôt soutenu, l’écriture reste très fluide, et les 411 pages se lisent facilement, sans aucune difficulté majeure.
         
          Une vraie romance historique qui vous donne des étoiles pleins les yeux et qui m’a personnellement donné très envie de découvrir d’autres œuvres de cette auteure iconique du 19ème siècle. Et vous ?

"Jamais encore elle n'avait senti qu'elle aurait pu l'aimer comme en cet instant où l'aimer devenait désormais chose vaine. "


_____________________
 Ma note : 17/20 Très Bonne Lecture






Share this:

CONVERSATION

5 commentaires:

  1. Je m'attendais à un livre assez dense et difficile à lire, comme peuvent l'être certains romans du XIXème en France. Mais j'ai été agréablement surprise par l'accessibilité de l'écriture et de l'intrigue. J'ai tout de suite été captivée par cette histoire où a final il n'y a pas beaucoup d'actions. Mais tout repose sur les personnages très bien construits et l'époque décrite et critiquée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je m'attendais exactement à la même chose ! J'ai parfois beaucoup de mal avec les classiques français pour leur style plutôt lourd, mais c'est vrai qu'ici c'est vraiment fluide et plaisant à lire.
      J'ai beaucoup aimé cette critique aussi, et quelle modernité pour son époque !
      Tu as lu d'autres romans de Jane Austen ? :)

      Supprimer
    2. Non, je n'ai pas encore lu d'autres livres d'elle, mais je me suis procuré il y a pas longtemps Persuasion qui a l'air assez intéressant :)

      Supprimer
  2. J'ai beaucoup aimé ce livre, je ne m'attendais pas du tout à ça en le lisant. Et maintenant j'ai très envie de lire d'autres livres de l'auteure!!! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord avec toi, j'ai beaucoup aimé et on a envie d'en découvrir plus ! :D Vivement notre prochaine lecture par Jane Austen haha !

      Supprimer