Chronique | Outlander | Diana Gabaldon




Résumé:
         1945. Claire passe ses vacances en Ecosse, où elle s'efforce d'oublier la Seconde Guerre mondiale auprès de son mari, tout juste rentré du front. Au cours d'une balade , la jeune femme est attirée par une mégalithe, auquel la population locale voue un culte étrange. Claire aura tôt fait d'en découvrir la raison: en s'approchant de la pierre, elle se volatilise pour atterrir au beau milieu d'un champ de bataille.
          Le menhir l'a menée tout droit en l'an 1743, au cœur de la lutte opposant Highlanders et Anglais. Happée par ce monde inconnu et une nouvelle vie palpitante, saura-t-elle revenir à son existence d'autrefois ?


_________________________
          Commençons par le commencement - parce qu'il faut bien commencer quelque part non ? Et je dois dire que l'histoire d'Outlander m'a tout de suite emballée. Les voyages dans le temps c'est mon truc, et voyage dans le temps + pierres mystiques à la Stonehenge + Ecosse, je ne peux que vouloir me plonger dans l'univers de Diana Gabaldon. Et j'ai tellement aimé ce que j'ai pu trouvé entre ces pages !

          Tout d'abord j'aimerais appuyer sur le fait que le travail de fond sur le côté historique du roman est remarquable. Tout ce fond historique sur la guerre opposant anglais et highlanders est central et surtout essentiel pour la compréhension de l'univers et je n'ai eu aucun mal à suivre tout le déroulement des évènements - et pour moi qui ne suis pas réellement douée en histoire, je peux vous assurer que c'est un miracle ! Diana Gabaldon arrive même à me faire intéresser à cette période importante de l'Ecosse. En fait elle m'a pratiquement donné l'impression d'être une as en histoire - whouhou ! Certains évènements sont, pour ma part, très intéressants, comme toute la partie sur le procès aux sorcières que j'ai trouvé particulièrement réaliste et très captivant.
          Mise à part la part historique du roman, l'auteure nous livre de vrais paysages écossais et nous donne réellement envie de découvrir ce pays - bon d'accord, la série tirée des romans n'y est pas pour rien non plus, les images sont tellement belles ! Mais revenons au livre. Outre des éléments historiques, j'ai aimé retrouvé des informations sur la médecine de l'époque, les herbes médicinales et autres remèdes de grands-mères.
           Ensuite, le roman nous fait entrer dans un univers, bien que magnifique, très violent également. En effet, durant tout le roman nous faisons face à certaines scènes violentes, tant au niveau physique que psychologique. J'ai même trouvé que la violence psychologique était beaucoup plus présente, ou en tout cas beaucoup plus marquante. Certaines scènes sont parfois même très perturbantes notamment celles incluant Jack Rendall - Je n'en dirais pas plus, mais je pense que ceux qui l'ont lu seront d'accord avec moi. Mais, malgré cela, je n'ai jamais trouvé ces scènes gratuites, au contraire, j'ai trouvé qu'elles faisaient avancer l'histoire et rendaient également les personnages plus profonds et plus complexes. Ces scènes vont peut être - même sûrement - avoir des retombées sur les prochains tomes, et j'ai trouvé ça tellement cool.

          Pour ce qui est des personnages, je les ai réellement trouvé intéressants, à la fois complets, parfois complexes mais surtout tellement attachants - ou détestables d'ailleurs ! Je commencerais pas les personnages principaux qui sont, je trouve, tous géniaux.
          Claire est une de ces héroïnes que l'on aime car c'est tout simplement un personnage fort. Elle ne se laisse jamais vraiment abattre, reste digne en n'importe quelle situation, a un caractère bien trempé et un courage à tout épreuve. Il faut aussi rajouter que c'est une femme intelligente, et on prend vraiment plaisir à lire l'histoire de son point de vue. J'ai adoré Claire, elle m'a fait rire mais elle m'a aussi fait pleurer, bref, un personnage génialement complet.
          On apprend ensuite à apprécier au fil des pages notre deuxième personnage principal: Jamie. Ah, Jamie ! Que dire ? Beaucoup de lectrices ou peut être même  de lecteurs retrouvent en lui un idéal masculin. Ce n'est pas tout à fait mon cas, je m'explique. Il est vrai que Jamie est un homme beau, charmeur, protecteur, drôle, et j'en passe. Mais ce que je trouve réellement beau dans son personnage c'est que sa perfection se retrouve dans toutes ses imperfections - la philosophie de cette phrase m'épate moi-même haha. Car Jamie n'est pas seulement un beau et noble soldat écossais, non. Ses blessures sont profondes, autant psychologiques que physiques, et il se montre même parfois rustre, voir violent. Alors oui, je ne trouve pas que Jamie est l'homme idéal, son personnage en revanche, se rapproche dangereusement de la perfection.
          Je finirais sur les personnages principaux, par le plus détestable de tous, le grand méchant de l'histoire portant le doux nom - blague - de Jack Randall. Comment vous dire ? Dès sa première apparition, nous nous apercevons du potentiel exécrable de ce personnage qui ne fait absolument rien de bon durant les plus de 800 pages. Il se montre à la fois violent, complètement sadique, complètement tordu mais aussi purement et simplement méchant. Vous allez me dire, rien de plus normal pour un type qui est sensé être le méchant de l'histoire - oui je sais, j'aime répéter le mot "méchant" à outrance. Seulement, les scènes qui le touchent sont tellement fortes en émotions, tellement perturbantes, c'est juste fou ! Diana Gabaldon réussit à nous faire détester au plus haut point ce personnage qui ne se résume tout de même pas qu'à cela. En effet, en plus de ce trait de caractère, Randall est aussi très complexe: un avenir qui se relie à Claire, un grain de folie qui s'apparente à de la psychopathie, une sexualité finalement très ambiguë ... Je ne vous en dirais pas plus, il faut que vous appreniez, vous aussi, à le détester de plus en plus au mot suivant !
          Pour ce qui est des personnages secondaires, il y en a beaucoup, je les ai trouvé vraiment utiles à l'histoire. Chacun à son rôle à jouer. Par exemple, pour les compagnons de Jamie, je les ai trouvé aussi très réalistes et j'ai adoré découvrir leur vie de soldats écossais en rébellion contre le pouvoir anglais. Même si nous pouvons les trouver un peu grossiers, brutes et manquant cruellement de culture ou de bonnes manières, on fini par s'attacher à eux. 

         L'écriture de ce roman est finalement très fluide, et il se lit rapidement, sans problème majeur de vocabulaire ou d'expressions. Alors oui, j'ai mis pas mal de temps à lire Outlander, je vous l'avoue. Mais ne vous méprenez surtout pas: ayant vu la série adaptée du livre, je connaissais très bien toute l'histoire, et j'ai été tentée de lire d'autres romans entre quelques chapitres - vous savez, histoire de faire baisser un peu ma PAL qui s'agrandit de jour en jour. Mais j'ai tellement aimé l'ambiance générale de ce roman, ses personnages, ses intrigues politiques, et tout ce qui s'y rattachait de près ou de loin d'ailleurs ! La seule petite chose que je pourrais lui reprocher, est d'avoir parfois quelques petites longueurs qui auraient pu aisément être supprimées par l'auteur, et, par la même occasion faire baisser le nombre de pages. Cependant, ce n'est absolument rien en comparaison avec le plaisir que j'ai éprouvé en lisant ces pages.


_________________________

En bref:

           Un roman qui vous embarque en Ecosse du 18ème siècle et qui vous laissera vraiment sans voix à la fin de ses 852 pages. Ne vous laissez pas effrayer par ce petit pavé et ses suites pas moins importantes, car c'est un univers réellement intéressant et très riche qui vous attend. Des personnages complexes, une histoire de voyage dans le temps, des menhirs ensorcelés, 1945/1743, une romance, des complots politiques, une Ecosse magnifiée et j'en passe. Outlander est un gros Coup de Cœur pour moi, et je vous avoue avoir très hâte de commencer le tome 2 de cette saga qui promet de devenir une de mes favorites !

_________________________

  Ma note: 18,5/20 Coup de cœur



Share this:

CONVERSATION

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire