Chronique | The Raven Boys | Maggie Stiefvater

The Raven Cycle, Tome 1: The Raven Boys
Maggie Stiefvater

Édition : Scholastic Press
408 Pages
Fantastique

____________________ 
Résumé: 

     Depuis l’enfance, Blue entend dire qu’elle tuera l’homme de sa vie… d’un simple baiser. Elle a donc résolu de ne jamais tomber amoureuse, ainsi le problème est réglé, la prophétie annulée. Pourtant, quand elle se voit entraînée dans le groupe des Corbeaux, elle se met à douter. Car, à la tête de cette bande de riches étudiants, se trouve Gansey. Or récemment l’esprit de Gansey est apparu à Blue. Depuis, elle ne cesse de se remémorer la prophétie : « Il n’y a que deux raisons pour lesquelles un esprit peut apparaître à un non-voyant à la veille de la Saint-Marc, Blue. Tu dois être soit l’amour de sa vie, soit la cause de sa mort. »
____________________
Mon avis:

     The Raven Boys était un livre qui me faisait de l’œil depuis très longtemps. Et je dois dire que j'avais tout d'abord craqué sur sa couverture que je trouve vraiment belle. Le dessin du corbeau et ses couleurs donnent envie de plonger dans ce roman et je dois dire que ça m'intriguait beaucoup.
     Lorsque je reçois un livre en hard back j'adore enlever la jaquette et découvrir ce qu'il se cache en dessous. Certain se révèle totalement basiques (même si dans ce cas là j'admire tout de même la tranche), mais certains cachent de vraies petites merveilles. Bon, je ne parlerai pas de "merveille" non plus ici, mais j'ai adoré le détail du petit signe sur la couverture. Signe qui fait écho à l'univers du roman. Et ça, c'est vraiment chouette

     Mais parlons maintenant un peu de l'histoire. J'ai vu beaucoup d'avis mitigés sur ce roman avant de le découvrir par moi même.  Et je pense que c'est principalement dû à la traduction qui, apparemment, est un peu lourde. Pour ma part, j'ai adoré ce roman malgré quelques petits bémols à noter.
     Je trouve que le principal atout de ce roman c'est  son univers vraiment original. Nous entrons dans une histoire entre sciences occultes et magie, où se mêle le destin de cinq jeunes.

      On suit donc le personnage de Blue qui ne possède aucun don de voyance au contraire de sa mère. Le seul don qu'elle peut ptendre est celui de rendre les "énergies" plus fortes, plus perceptibles. Parallèlement, nous avons les personnages de Gansey, Adam, Ronan et Noah, liés par une quête assez particulière. Ils cherchent à retrouver une lignée de rois légendaires dont Arthur et Glendower, qui ne sont pas réellement morts comme on pourrait le présumer, mais juste endormis. Les réveiller donne une chance de se faire accorder un vœux, une chance.
     Je dois avouer que ce qui m'a donné le plus envie de plonger dans cette histoire c'est le côté sciences occultes. Ça a toujours été un sujet que je trouve passionnant et le retrouver dans un roman me faisait vraiment envie. Tout le background du roman, la quête, les histoires parallèles touchant chacun des personnages, la magie, le spiritisme etc. Tout ce background pique notre curiosité et, pour ma part, m'a donné envie de tourner avidement chacune de ces pages.
     J'ai vraiment trouvé intéressant de voir mêlé ce côté très sombre, très occulte, à une thématique tournée vers les légendes arthuriennes et autres grands rois légendaires. C'est une originalité qui m'a beaucoup plu et qui me pousse à vous dire que j'ai tout simplement adoré ce roman.
 
     Beaucoup de lecteurs ont voulu plonger dans cet univers pour l'histoire d'amour promise dans la quatrième de couverture. Beaucoup ont donc été déçus de ce côté là, car en effet, l'histoire d'amour est ici inexistante. Nous avons bien une prophétie qui pèse sur les épaules de Blue, qui la pousse à s'interroger sur ses propres sentiments, à rester dans un perpétuel contrôle de ses émotions. Mais si vous attendez de l'amour pur et dur, vous serez forcément déçus. Et c'est ce qui, je pense, a également rajouté un point positif à ma lecture. Pour une fois dans un roman YA, l'histoire d'amour n'est pas centrale, ou, en tout cas, pas l'amour auquel on pourrait penser. Ici, les sentiments se concentrent principalement sur l'amitié à la fois très forte et particulière, des garçons tout d'abord, puis de Blue avec ces derniers. C'est cette relation qui est mise en avant et qui fait avancer toute l'histoire. Non pas cette prophétie, bien qu'importante - elle prendra d'ailleurs, je pense, beaucoup plus d'importance dans les prochains tomes - mais l'amitié et le lien quasi fraternel qui les unissent.

     En plus de tout ce côté magique, Maggie Stiefvater nous fait découvrir, dans ce tout premier tome, ses personnages en profondeur. Parallèlement à cette quête, nous pouvons voir les différences de vies de chacun et on se demande même ce qui a pu les pousser à se rassembler, tant celles-ci sont différentes. On apprend à s'attacher à chacun d'eux, à vouloir percer les mystères qui entourent la vie de Gansey, Ronan, Adam et Noah

     Je mettrais tout de même un bémol. Ce n'est pas quelque chose qui m'a gâché ma lecture, mais qui pourrait être utile à savoir si vous vous attendez à une histoire pleine de rebondissements. L'histoire est longue à démarrer. La première moitié du livre est assez lente, c'est vrai, et je pense que pour certains cela peut faire partie des points les plus négatifs du roman. Cependant, je pense que c'était nécessaire, dans la mesure où l'univers, la quête et toute cette histoire autour des lignes d'énergies est assez complexe à comprendre. Il fallait que l'auteur explicite et pose clairement son univers pour qu'il puisse être d'autant mieux exploité dans les tomes suivants. Car il ne faut pas oublier que The Raven Boys est le premier tome d'une quadrilogie et fait donc, par définition, office d'introduction.
     Mais ne vous inquiétez pas, la deuxième partie du roman ne vous laissera pas indifférents, et vous serez gâtés par les rebondissements, et autres retournements de situations.

     Je n'ai pas encore parlé des personnages, mais je peux vous dire que je me suis attachée à chacun d'entre eux. Ce que j'ai trouvé vraiment chouette, c'est que l'auteure nous présente des personnages totalement différents, aux caractères propres et aux histoires propres. Ils sont tous bien exploités et leurs histoires personnelles bien développées. 
     J'ai beaucoup aimé le caractère de Gansey. Il se renferme un peu dans toute cette quête dont il est le leader et se cache derrière un personnage qu'il n'est pas. On sent que derrière toute sa détermination se cache une grande fragilité, et je dois avouer que j'ai hâte d'en savoir d'avantage
     Ronan est le personnage le plus difficile à cerner, mais également un des plus intéressants. Un secret pèse sur sa famille et on ne sait pas encore ce que c'est. Cependant, certains indices dans le livre nous pousse à croire que cela aura des incidences sur la quête principale.  Je crois d'ailleurs qu'il va être central dans le tome suivant et j'ai vraiment envie de voir ce que cela peut donner.
     Adam a l'histoire la plus touchante du roman. Une des scènes le concernant m'a fait verser une larme tout en faisant monter un sentiment de révolte envers certains membres de son entourage. On ne peut qu'être touché par ce personnage qui, j'ai l'impression, va tourner d'une manière totalement opposée à ce que l'on pourrait s'attendre.
     Noah a une histoire très particulière qui m'a vraiment passionné tout en  me donnant quelques frissons de peur... Avouez, vous avez de suite envie de savoir de quoi je veux parler non ? haha
     Blue, quant à elle est inextricablement liée aux garçons et à leur quêtes, de part cette fameuse prophétie. Alors qu'elle est chez elle, elle n'arrive pas réellement à trouver sa place. Elle n'a pas le don particulier de sa mère, elle est une adolescente comme les autres qui vit dans une maison pas comme les autres. Difficile pour elle de se forger sa propre identité. Et c'est pourtant ce qu'elle va trouver petit à petit auprès des Raven Boys. Une place, des amis, un but. Je pense qu'il va être très intéressant d'étudier son évolution au fil des quatre tomes.

     Je finirai cette chronique, une fois n'est pas coutume, par l'écriture que je n'ai vraiment pas trouvé lourde en comparaison avec les avis que j'ai pu voir sur la blogosphère. Je suis donc tentée de dire que c'est surtout dû à la traduction française, puisque je n'ai pas vu ce genre de remarques sur les lectures VO.
     J'ai trouvé que Maggie Stiefvater avait un don particulier pour nous faire entrer dans un univers totalement original tout en piquant notre curiosité tout au long du livre. J'ai trouvé son écriture finalement très expressive et faisant vraiment bien passer les différentes émotions que l'auteure voulait nous communiquer.

____________________

Niveau d'anglais:

     Pour ce qui est du niveau de langue, je ne conseillerai tout de même pas ce roman à des débutants en lecture VO. Le vocabulaire est parfois complexe et je pense qu'il faut une bonne base d'anglais pour pouvoir comprendre tous les aspects de la quête, des lignes d'énergies et toutes les références aux sciences occultes.
     Mais si vous n'avez pas de problème avec l'anglais, n'hésitez plus à découvrir cet univers qui vaut vraiment le coup !

____________________
En bref:

     Un roman teinté de magie et de spiritisme qui fait office d'introduction à un univers tout simplement passionnant.
     Les longueurs de la première partie du roman peuvent en décourager certain, mais si vous persévérez vous vous apercevrez que  ça en vaut vraiment la peine.
     Des personnages vraiment bien exploités, aussi différents que complémentaires, et liés par une quête particulière et singulière qui les mènera aux confins des lignes d'énergies peuplées d'esprits.
     Amateurs de magie, n'hésitez plus à vous plonger dans ce roman qui est proche d'un coup de cœur et laissez vous guider par toute cette ambiance à la fois onirique et un poil angoissante
     Et vous ? Réussirez vous à retrouver la trace des lignes d'énergie  ?

"When there's a God, there's always a legion of Devils."    

____________________


 Ma note : 17/20 Très Bonne Lecture
   


 

Share this:

CONVERSATION

2 commentaires: