Chronique | On dit souvent que les choses pénibles deviennent moins pénibles avec le temps. Cette idée reçue a la vie dure, et pourtant c’est une arnaque.


Ma note: ★★☆☆ Lecture Neutre
____________________________
 Résumé:
          Cher lecteur,...

         Si tu viens de prendre ce recueil, un conseil, remets-le en place. Il raconte la triste histoire de trois enfants qui ont toutes les déveines. Ils ont beau être bien élevés, charmants et intelligents, il ne leur arrive que des misères. Ils vont d'une catastrophe à l'autre et collectionnent les pires ennuis. Il est de mon devoir de relater ces tragiques aventures, mais libre à toi, cher lecteur, de remettre ce recueil où tu l'as pris, si tu préfères les histoires gaies. 


          Avec mes sentiments respectueux, Lemony Snicket.  


____________________________ 
          Je me suis donc attaquée à cette Intégrale 02  des Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire, aussitôt la première intégrale terminée (Chronique précédente) que j'avais apprécié. Je commençais donc ces trois nouvelles aventures avec entrain et avec certaines attentes qui, je l'admet, n'ont pas été totalement comblées.

          Je débuterais donc ma chronique par les points négatifs qui, je pense, sont malheureusement plus nombreux que les positifs.
          Durant ces 580 pages, je dois dire que l'histoire devient assez redondante, dans la mesure où chaque tome est construit sur le même schéma que les précédents: Les orphelins arrivent dans une nouvelle famille d'accueil, s'inquiètent du compte Olaf qui fini par réapparaitre, les Baudelaire tentent d'échapper à ses plans, finissent par y arriver malgré des conséquences parfois néfastes, et comme toujours, le comte arrive à s'échapper pour revenir dans le prochain épisode. D'accord, c'est un livre jeunesse, peut être que les plus jeunes ont besoin de "constante" pour bien suivre l'histoire, mais à ce stade ce n'est même plus une constante, c'est quasiment un copier/coller de la trame des premiers tomes et ça m'a un peu gêné au fil de ma lecture.
     Le deuxième point négatif que je soulignerais, c'est l'incompétence de tous les personnages adultes qui, je trouve, est poussée trop à l'extrême. Des adultes incompréhensifs et naïfs, on en a déjà vu dans la littérature et vous vous dites peut être que j'exagère sur ce point. Cependant, lorsque M.Poe, qui connaît toutes les précédentes mésaventures des orphelins ainsi que l'odieux personnage qu'est Olaf, ne croit pas un traître mot de ce qu'essayent de lui démontrer les enfants, je n'arrive pas à trouver ça crédible. Je veux dire, M.Poe est un homme respectable, qui a eu la preuve à mainte reprises que les Baudelaire savaient reconnaître leur ennemi, qu'il étaient plus intelligents que les jeunes de leur âge et qu'ils mentaient rarement. Pourquoi diable ne les croit-il jamais ? Autant dans les premiers tomes je le trouvait touchant comme personnage, autant dans cette deuxième intégrale, il commence un peu à me taper sur les nerfs, malgré que son attachement aux Baudelaire atténue un peu ce sentiment .
          Mais M.Poe n'est malheureusement pas le seul adulte incompétent de cet histoire, car oui, pratiquement toutes les personnes côtoyées par Violette, Klaus et Prunille le sont. J'espère réellement trouver des personnes plus viables dans l'avenir des Baudelaire, parce qu'à ce stade, je ne sais pas comment ils font pour encore tenir dans ce monde si hostile à leur égard.
       Le dernier point négatif que je soulèverais ici, c'est le fait que je n'ai pas retrouvé cette ambiance si particulière, à la fois poétique et sombre qui était présente dans la première intégrale. J'avais adoré l'ambiance unique des premiers tomes, les lieux atypiques comme le lac Chaudelarmes ou encore le laboratoire aux serpents de l'oncle Monty, les personnages attachants et étonnants tel que tante Agrippine, et d'autres détails qui tenaient presque du merveilleux et qui rendaient ma lecture plus plaisante. Ici, les lieux sont beaucoup plus terre à terre: une scierie, un collège et un appartement cossu, et l'imaginaire de ces tomes se trouve être beaucoup moins créatif, d'après moi, que les tomes précédents. J'ai trouvé ça dommage, et je dois dire que cette ambiance m'a manqué durant cette lecture.

          Je vais maintenant passer aux points positifs car sinon vous risquez de croire que j'ai détesté cette intégrale et que je ne la conseillerais à personne. Or, ce n'est pas le cas. Malgré les points négatifs, on continue à espérer que les orphelins vont trouver un échappatoire à la situation Olaf. Je vous l'accorde, c'est un peu se voiler la face dans la mesure où il y a tout de même encore 7 tomes avant de clôturer cette aventure, mais tout de même, un peu d'espoir ne fais jamais de mal ! La plume de Lemony Snicket nous emporte toujours facilement dans son imaginaire, et on prend tout de même plaisir à imaginer les pire plans d'Olaf, les futures péripéties des orphelins et leur destin, aussi funeste qu'il puisse être. C'est un point positif très important car l'auteur nous donne envie de connaître la suite et de savoir enfin le fin mot de toute cette histoire. Les Baudelaire vont ils se sortir de cette mauvaise passe ? Olaf va-t-il finir par se faire arrêter ? Qu'est-il réellement arrivé lors de l'incendie de leur demeure ? Une série de questions qui nous pousse à acheter les tomes suivant et à les lire avidement.
          Je vous avais parlé, dans ma dernière chronique, d'une confrérie des longues vues qui était évoquée dans le film et qui n'était pas abordée dans la première intégrale. Et c'est avec plaisir que l'on découvre dans les tomes 5 et 6 quelques indices sur les plans machiavéliques d'Olaf, et qui, je pense, nous mènerons à cette fameuse histoire et nous éclaircira peut être un peu plus sur la cause de ces incendies inexpliqués. Mon intérêt a donc tout de même été éveillé par cette intégrale et je ne pourrais pas vous la déconseiller si vous avez aimé les premières mésaventures des orphelins Baudelaire. Alors oui, je continue à croire que, si l'envie vous prend de vous plonger dans un autre univers sans prise de tête, alors ces trois nouveaux tomes pourront largement faire l'affaire, et vous donneront sûrement envie de vous y replonger pour trois, voir sept autres tomes suivants.

____________________________ 
En Bref:

          Cette nouvelle intégrale fut pour ma part assez décevante dans l'ensemble. Le scénario redondant, l'ambiance beaucoup plus terre à terre que les tomes précédents, certains personnages qui ont le don de vous énerver au plus haut point. Bref, trois tomes en deçà de l'impression que m'avait donné la première intégrale des Aventures des Orphelins Baudelaire. Je ne donne que deux étoiles à cette lecture que je qualifierais de neutre: Elle n'est pas mauvaise en soi, mais pas non plus extraordinaire. Ayant mis trois étoiles aux tomes précédents, je ne pouvais lui mettre autant.
          Cependant, c'est avec plaisir que l'on retrouve la plume de l'auteur, si particulière, et malgré les points négatifs, elle arrive à nous donner l'envie de savoir la suite. Car il faut le dire, on ne peut pas s'arrêter là sans savoir ce que nous réserve le destin des Baudelaire. Je conseille donc ce livre à vous, oui vous, qui avez plongez tête baissée dans leurs premières mésaventures ! Un chocolat chaud ou un thé glacé dans la main, et je vous promet que votre réalité vous paraitra beaucoup moins sombre. Sauf si, encore une fois, vous êtes poursuivi sans répits par un monstre mangeur de chair. Là, je ne peux plus rien faire pour vous !



          

Share this:

CONVERSATION

1 commentaires: